Au début du XVIIe siècle, l'Europe est encore centrée sur la Méditerranée, fief des deux grands empires qui se la partagent : l'Empire ottoman à l'est et l'Empire espagnol, à l'ouest. Ce dernier vient d'atteindre son apogée et bénéficie de la grande richesse des trésors d'Amérique qui lui permet d'étendre l'ombre de sa puissance sur toute l'Europe.
Tout au long de ce siècle, l'Espagne va peu à peu s'affaiblir intérieurement et perdre sa suprématie.
Paradoxalement, le rayonnement de sa culture lui assure un nouveau Siècle d'or,
celui des lettres et des arts.

suite